Situé sur la commune de Castelculier, à proximité d'Agen dans le Lot-et-Garonne en région Aquitaine,
Villascopia est un site archéologique d'un nouveau genre qui s'appuie sur la technologie du XXIe siècle
pour faire revivre un monde enfoui : celui des gallo-romains au IVe siècle.

En 1970 sortait de terre une magnifique statue de Minerve acéphale : la villa gallo-romaine de Lamarque
était découverte. Près de 40 ans plus tard les thermes de l'une des plus belles villas de Gaule sont
totalement dégagés et mis en scène dans un spectacle qui utilise la technologie Scénovision : images
de synthèses en 3D, rétroprojection, son multidiffusé font revivre et mettent en relief le raffinement
et le savoir vivre des habitants de l'époque. Il ne s'agit plus simplement d'archéologie, mais de sentiments,
d'émotion, et de poésie.

       

Le voyage dans le temps s'effectue en trois étapes :

Le spectacle s'intitule "Les Thermes de Victorianus", c'est une fiction qui s'inspire de la vie de personnages réels : Paulin de Pella, le narrateur, est le personnage central de l'histoire. Il a 80 ans et est au crépuscule de sa vie. Il rédige ses mémoires et se souvient qu'en l'an 389, alors qu'il n'avait que 14 ans, il s'est rendu à Castelculier, en compagnie de son grand père Ausone, le célèbre poète.

Ausone est reçu pendant trois jours par son ami Sévérus, propriétaire de la villa de Lamarque. Il a organisé un banquet dans sa somptueuse villa. À cette occasion, Paulin se lie d'amitié avec Victorianus et Sabina, les enfants de la maison. Victorianus est passionné d'architecture, c'est lui qui est à l'origine de la création des thermes de la villa. Avec ses amis, Paulin va vivre 3 jours d'enchantement dans l'une des plus belles villas gallo-romaines d'Aquitaine.

villascopia
       
sculptures   L'exposition

À la sortie de la projection, un espace muséographique présente une série d'objet issue des fouilles de la villa de Lamarque depuis le XIXe siècle : un exceptionnel ensemble de fragments de statues, des bustes, des éléments conservés du décor architectural (mosaïques, enduits peints, placages de marbre). Cette exposition a pour but de mettre en relief le raffinement de la décoration de la villa gallo-romaine de Castelculier.

       
Le jardin archéologique

Les vestiges de la villa du IVe siècle s'étendaient sur 1,5 hectare. Celle-ci est surtout remarquable par sa vaste zone thermale de plus de 1000 m² qui a été dégagée à partir de 1986. Il n'existait aucune villa en Aquitaine possédant des thermes romains d'une telle dimension.

 
       

 

top haut